Les doudous ethniques by Myriam Maxo

Sur: comment Commentaire: 0 favorite 125 personnes ont lu cet article:

Myriam Maxo : une allure, un style, une femme. Elle a chamboulé le monde de la déco avec ses DD. Elle a bouleversé les codes de l’architecture en y apportant du wax. Myriam Maxo se veut unique en son genre. La Guadeloupéenne originaire de Sarcelles est une vraie artiste hybride qui réalise des performances au-delà du design. On fait référence à son travail en street art avec du wax ou encore de la sculpture. Partout où elle passe Myriam Maxo y laisse son empreinte. Comment ne pas tomber sous le charme de sa marque MyriaMMaxo ? Même Beyoncé  a succombé au doudou !

Be You : À une certaine époque, tu as dit que tu souhaitais répondre à un nouveau marché, celui de « l’ethnique diversité » peux-tu nous en parler ?

L’ethnique c’est quelque chose que j’ai pu évoquer, maintenant j’ai évolué. Ma façon de penser aussi a évolué. Je sais pourquoi j’en ai parlé. Je ne pense pas qu’il y ait un marché ethnique divers, il y a des segmentations. En tant qu’artiste j’ai du mal à me mettre sur un marché comme celui-là aujourd’hui, j’ai beaucoup beaucoup évolué.

Be You : Ta pièce phare c’est le doudou en wax, comment es-tu arrivé au doudou justement ? 

C’est arrivé, à la suite de mes études en Angleterre au London College Communication. J’ai réfléchi et j’ai pensé à ce que je pouvais faire. Un objet qui crée une émotion tout en étant un objet de maison. Un objet atypique, avec lequel on partage une relation particulière et émotionnelle. Un objet dont on aurait du mal à se séparer. À partir de cette réflexion, DD, le doudou est né. C’est une pièce qui reste dans la maison, c’est un visuel, il a une apparence DD. C’était un réel challenge de présenter un doudou à l’extérieur d’une chambre.

Be You : Même la star Beyoncé a succombé à ton travail, au doudou, comment as-tu réagi ?

J’avais en tête de donner un doudou à Beyoncé ? Il fallait que je le donne à Bee. Mes copines, les Nubians jouaient à New York, je leur ai laissé le doudou et elles l’ont transmis à Bee. C’était un coup de chance. Je ne savais pas qu’elles connaissaient Beyoncé.  C’était pour moi un rêve ! Une Française avec des rêves et qui voulait offrir ce doudou à Beyoncé. Ça s’est passé comme ça. Le lien c’est les Nubians !

Be You : Tu es également space designer, quel endroit aimerais-tu revisiter ?

La station de métro Château Rouge. La revisiter avec du pagne, avec le style qu’on me connaît aujourd’hui. Je ne pourrais pas l’expliquer. Je suis moi-même surprise du résultat de mon travail lol. Je kiffe ce que je fais.

Be You : Tu as une inspiration particulière ?

Ma première inspiration c’est Dieu.

SOURCE

Laisse ton commentaire